Jouer les shortstacks en Cash Game

Jouer les shortstacks en Cash Game

Quelle stratégie adopter en Cash Game quand un adversaire dispose à la table d'un tapis de seulement 20-40 blindes ? Suivez le guide.

Présentation des short stacks en Cash Game

En général, les joueurs de Cash Game n'aiment pas jouer les shortstacks. C'est pourtant une belle source de revenus potentielle, à condition d'adapter votre jeu à leurs caractéristiques.

Un joueur qui a 20-40 blindes à la tables est nommé shortstack. Il dispose d'un petit tapis. Par définition, un joueur qui ne vient pas avec 100 blindes à la table est a priori un joueur qui ne comprend pas les bases du jeu.

Pourquoi les gens jouent-ils shortstack ?

Pourquoi le shortstack vient-il pas à la table avec 100 blindes comme tout le monde ? Parce que

    Il a peur de jouer flop/turn/river
    Il est scared money
    Il vient de perdre un coup et n'a pas rechargé

Dans tous les cas, cela montre un niveau de jeu limité.

shortstack

Principes pour jouer les shorts

Face à un shortstack, vous êtes à tapis dès le turn, parfois même dès le flop. Il vous faut donc non pas des mains à fort potentiel mais des mains à forte équité, c'est-à-dire qui vont souvent gagner à l'abattage. Puisque vous irez souvent à l'abattage face à des shorts, sélectionnez des mains preflop qui ont des chances de vous y faire gagner.

En conséquence de quoi

  • Les mains suitées comme et les suited connectors perdent beaucoup de leur valeur
  • Les cartes hautes gagnent beaucoup de valeur

C'est un phénomène comparable au jeu en fin de tournoi : est une main horrible avec un tapis de 200 blindes, mais c'est une excellente main pour tout pousser avec un tapis de 10 blindes.

Un shortstack relance preflop, tout le monde a jeté

Vous avez 88+ / AQ+ : Poussez tous vos jetons. Le shortstack sera ravi de ne pas avoir une décision difficile au flop. Il va très souvent payer avec moins bien. Typiquement, il ne jettera jamais ou une paire ici.

Vous avez un monstre preflop

Vous avez AJ+ /88+, tout le monde a jeté sa main. Vous êtes en petite blinde et le short en grosse blinde. Faites directement tapis. Le short va penser que vous êtes en vol, alors que vous faites tapis en valeur. Vous verrez, vous obtiendrez des calls assez extraordinaires... N'importe quel As fera l'affaire pour justifier un call de la part de votre adversaire.

La 2e raison, c'est que si vous faites une simple relance, le short risque de payer preflop et de faire tapis sur de nombreux flops. Vous risquez donc de jeter la meilleure main assez souvent. Mieux vaut tout pousser avant le flop et générer des erreurs chez l'adversaire... tout en évitant des erreurs de votre part postflop.

Jeu au flop

Le jeu au flop est très simple face à des shorts. Il repose sur 2 principes :

  • Surjouer vos mains fortes avant le flop
  • Slowplayer vos mains fortes après le flop

Par surjouer vos mains fortes, j'entends que vous aller relancer toutes vos broadways de 3 blindes minimum.

Après le flop, c'est l'inverse. L'idéal est de ne pas miser si vous avez touché et que le flop n'est pas dangereux. Le short sera invité à tout pousser ou à payer largement car sa taille de tapis et votre signe de faiblesse l'y incitent.

Exemple : Vous relancez avec AK, le short paie
Flop :
Action : check flop check turn, tapis river
Généralement le short va faire tapis au 2eme check (voire au premier) et c'est ce que vous voulez. Il va souvent payer river avec 2e-3e paire voire moins.

Le problème du continuation bet face à des shorts

Le continuation bet est épineux face à des shorts. Car vous mettez beaucoup d'argent dans le pot face à un adversaire qui dispose d'une taille de tapis idéale pour tout pousser. En conséquence, cbettez moins souvent vos mains avec une équité moyenne comme 2e ou 3e paire au flop.

Si vous cbettez, misez moins. Par exemple 1$ si le pot fait 3-4 $ au flop au lieu de miser 2-3$.

Exemple : Vous relancez de 1$ avec . Le short (5$) paie, pot 2.4$ (il reste 4$ au short).

Flop : . Le Cbet n'est pas obligatoire ici. Si vous cbettez, ne cbetttez pas de la taille du pot (2.4$) car vous serez committé et lui aussi s'il paie.

La bonne action : Mise de 1$. s'il call vous ne bougez plus. S'il fait tapis, vous jetez. S'il n'a rien il va souvent jeter simplement. Malgré la faible mise au flop, 1$ équivaut au quart de son tapis !

Un short peut jeter sa main sur une mise au montant faible et illogique par rapport au pot.

Si vous hésitez à payer un tapis adverse, le repère c'est la top paire. En gros vous ne lâchez jamais top paire contre un short.

Est-on un short à 60 blindes de tapis ?

Un joueur disposant de 60 blindes ne peut pas être considéré comme un shortstack. L'expérience montre qu'un joueur avec 60 blindes de tapis va jouer de manière bien plus proche d'un joueur avec un tapis de 100 blindes qu'un joueur avec 30 blindes. Respectez leurs mises et leurs relances, ces joueurs-là sont rarement en carnaval, contrairement aux autres shorts.

Et les shorts compétents ?

En gros, vous ne trouverez pas de shortstack compétents avant la NL100 voire la NL200. Généralement, les joueurs possédant un petit tapis avant cette limite sont des joueurs débutants, tout simplement. Ils n'ont pas compris qu'il valait mieux jouer à 100 blindes de profondeur.

Avec tout cela, vous voilà bien armé pour faire face aux shortstacks éventuels sur vos tables de poker en ligne.


14/05/2013 - 11h30

Thèmes


Niveau


Au sujet d’Hold-em-poker.eu

Animé par une équipe de passionnés, Hold’em Poker vous guide et vous conseille pour mieux jouer au poker en ligne ! Améliorez votre jeu, profitez des meilleurs bonus, trouvez le site qui vous convient, découvrez de nouvelles stratégies et ne manquez rien de toute l'actualité des tournois et des meilleurs joueurs ! Rejoignez-nous et vous recevrez des invitations gratuites à des tournois privés et profiterez de promotions exclusives !

Nous contacter - Nous recommander - Conditions générales - Plan du site - Webmaster

Copyright 2015 - Tous droits réservés

Langue