Le floating, ou le bluff tardif

Le floating, ou le bluff tardif

Le floating, c’est le fait de payer une mise au flop dans l’unique but de bluffer par la suite.
Cette stratégie vous permettra d’empocher des pots que vous n’auriez jamais dû remporter, en contrant la tendance de votre adversaire à placer trop souvent des mises de continuation. Et elle fera de vous un joueur très difficile à jouer.

Définition et histoire du floating

Le terme de floating vient du meilleur joueur de poker de tous les temps, Stu Ungar. En effet, Stu semblait littéralement flotter (float) au-dessus ses adversaires quand il s’engageait dans un bluff.

Le float : en position !

Un float se fait toujours en ayant la position sur le joueur qui a relancé.
C’est-à-dire en étant le dernier à parler. Il est beaucoup plus facile de forcer l’adversaire à jeter sa main en position que hors position. Le montant de la mise doit être d’environ 2/3 du pot.

Exemple basique de float :
Vous payez une relance avec , le flop est .
L’adversaire mise au flop, vous payez. Turn :
Il fait parole, vous misez et il jette sa main. Voilà un floating réussi.]

Les joueurs idéaux pour le float

Les joueurs timides sont parfaits pour un float. Ils vont miser au flop mais ils n’oseront pas continuer à miser sans une vraie main forte à la 4e carte. Ce type de joueur a un grand écart entre son pourcentage de mise au flop et son pourcentage de mise au turn (4e carte). Ce sont les « Tire un coup ». Ils sont capables de bluffer au flop, mais sont paralysés ensuite.

Contre ce type de joueurs, vous pouvez floater pratiquement n’importe quel flop en suivant cette règle :

  1. Il mise le flop, vous payez
  2. S’il mise le turn, vous couchez.
  3. S’il fait parole au turn, vous misez.

Simple et efficace.

Les joueurs à éviter pour le float

Les joueurs qui vont miser très souvent au turn après avoir misé au flop sont de mauvais candidats au float.

C’est le cas du joueur serré agressif et du joueur large agressif :

  1. Le serré agressif mise souvent à la 4e carte car il dispose d’une très bonne main.
  2. Le joueur large agressif mise très souvent car cela fait partie de sa stratégie d’agression tous azimuts.

Les bonnes situations de float

Vous touchez un tirage au flop

Vous avez sur un flop Voilà un bon flop candidat au float. Vous avez tirage couleur max et deux cartes hautes. Même si vous ratez la 4e carte, vous pourrez toujours semi bluffer.

Vous avez deux cartes hautes

Vous avez sur un flop

Bon d’accord, vous n’avez rien. Mais si l’adversaire a une paire, vous avez toujours 25% de chances de passer devant lui à la river. Et lui non plus n’a pas forcément touché ce flop. Du coup, vous devez penser à payer une mise au flop dans cette situation, et à placer une mise s’il fait parole au turn.

Rendez-vous difficile à jouer en position grâce au floating. Vos adversaires vous craindront et vous deviendrez le maître du jeu.


25/11/2010 - 09h00

Envie d'en savoir plus sur le thème Cash Game ? Découvrez les articles suivants :

3bet light, ébauche d'éventail de main
3bet light, exemples
3bet light, notions avancées
3bet light, situations à éviter
Battre les débutants au poker. 2e partie.

Thèmes


Niveau

Le Floating


Au sujet d’Hold-em-poker.eu

Animé par une équipe de passionnés, Hold’em Poker vous guide et vous conseille pour mieux jouer au poker en ligne ! Améliorez votre jeu, profitez des meilleurs bonus, trouvez le site qui vous convient, découvrez de nouvelles stratégies et ne manquez rien de toute l'actualité des tournois et des meilleurs joueurs ! Rejoignez-nous et vous recevrez des invitations gratuites à des tournois privés et profiterez de promotions exclusives !

Nous contacter - Nous recommander - Conditions générales - Plan du site - Webmaster

Copyright 2015 - Tous droits réservés

Langue