Poker : Les bluffs de base

Poker : Les bluffs de base

Au poker, un bluff est une mise dont le seul but est de faire coucher l'adversaire.
Voici un petit aperçu des situations classiques de bluff, qui s'avèrent souvent rentables.

Relancer en position quand tout le monde a jeté

Vous êtes au bouton. Tout le monde a jeté. Vous pouvez relancer pratiquement n'importe quelle main au bouton, tant que vos adversaires ne s'adaptent pas. L'avantage de la position vous permet de rentabiliser des mains hasardeuses et empêche vos adversaires de payer votre relance avec beaucoup de mains.

Relancer en petite blinde quand tout le monde a jeté

Si tout le monde a jeté et que vous êtes en petite blinde, une relance est facilement rentable.

Si vous relancez de 2.5 blindes pour voler les 1.5 blindes déjà présentes dans le pot, il suffit que votre adversaire jette sa main 62.5% du temps pour que ce soit rentable...
et cela sans compter les fois où il va payer avant le flop et où vous allez gagner le coup quand même.

Squeeze en Cash Game

Un joueur large relance au cut-off ou au bouton. Un joueur passif paie. Vous devriez surrelancer (squeezer) très souvent dans ce cas. Le relanceur initial est pris en sandwich entre 2 joueurs et le joueur passif a souvent une main qui ne supporte pas une surrelance.

La mise de continuation

Vous relancez avant le flop, un joueur paie votre relance. Il est souvent rentable de miser quel que soit le flop, même quand vous le ratez. C'est la mise de continuation.

Voici un tableau montrant quel pourcentage du temps votre adversaire doit jeter sa main en fonction de la taille de votre mise au flop :

 
Montant de la
mise en bluff
Pourcentage de
 réussite nécessaire
1/4 du pot 20%
1/3 pot25%
1/2 pot33.3%
2/3 pot40%
3/4 pot43%
Pot50%

Tout le monde fait parole au flop

Vous êtes au bouton et payez une relance. Le flop arrive : . Les deux joueurs font parole. Tentez un petit bluff, vos adversaires se coucheront souvent.

Un joueur fait parole au flop et à la turn

Un joueur relance, vous payez en position. Il fait parole au flop et à la turn. C'est le moment de tenter un bluff. Personne n'est capable de faire parole au flop et au turn avec un minimum de jeu.

Une carte effrayante apparaît

Vous payez une relance au bouton, flop , turn : . Le 10 complète des quintes et la couleur et peut vous donner double paire. Ca peut être une bonne situation pour bluffer.

Un joueur agressif fait parole à la river

Le joueur agressif aura tendance à miser souvent pour tirer de la valeur de nombreuses mains faites. Si un joueur de ce type fait parole à la river, c'est souvent pour lâcher le coup, en particulier quand la river est effrayante.

Exemple : Un joueur agressif fait parole à la river sur un tableau . Bluffez.

Voici donc le récapitulatif de bonnes situations de bluff. N'abusez pas du bluff, mais sachez reconnaître les bonnes occasions quand elles se présentent.


15/01/2012

Envie d'en savoir plus sur le thème Théorie générale ? Découvrez les articles suivants :

Bluff : Le bon Timing
Ces erreurs qui vous font perdre gros au poker.
Comment jouer les petites paires ?
Déterminer l'éventail de mains adverse (handrange)
Evaluer le panel de mains de votre adversaire (range de mains)

Thèmes


Niveau

Le bluff


Au sujet d’Hold-em-poker.eu

Animé par une équipe de passionnés, Hold’em Poker vous guide et vous conseille pour mieux jouer au poker en ligne ! Améliorez votre jeu, profitez des meilleurs bonus, trouvez le site qui vous convient, découvrez de nouvelles stratégies et ne manquez rien de toute l'actualité des tournois et des meilleurs joueurs ! Rejoignez-nous et vous recevrez des invitations gratuites à des tournois privés et profiterez de promotions exclusives !

Nous contacter - Nous recommander - Conditions générales - Plan du site - Webmaster

Copyright 2015 - Tous droits réservés

Langue